Désinsectisation punaises de lit et autres insectes

Comprendre pour mieux traiter

  • Expertise du site infesté : 
    • Identification de l’origine de l’infestation 
    • Identification des points de pénétration 
    • Prise en compte des contraintes du site 
  • Protocole de mise en oeuvre du plan de gestion  

Protocole d’intervention détaillé

  • Travaux d’étanchéification du site
  • Traitement adapté aux points d’infestation en croisant les méthodes alternatives et biocide
  • Ré-interventions sur site (si besoin)  

Il s’agit d’assurer le contrôle des populations d’insectes dans un lieu défini (entreprise, habitation, école…) et de limiter les risques de réintroduction. Les insectes visés par la désinsectisation sont principalement ceux véhiculant des maladies et ceux susceptibles de provoquer des nuisances comme les blattes, les puces, les mouches, les punaises de lit, les chenilles urticantes…

 

Leur présence peut nuire à la santé, il est donc nécessaire de faire appel à un professionnel pour intervenir. Selon le degré d’infestation constaté par notre technicien, il déterminera avec vous un protocole d’interventions intégrant un certain nombre de passages afin de s’assurer de l’efficacité de celui-ci.

En savoir plus

 

Qu’est-ce qui attire les insectes ?

L’ensemble des insectes qui risque de proliférer dans les bâtiments sont attirés par la nourriture et les conditions de lieux qui vont leur permettre de se reproduire : 

  • Blatte : cuisine, salle de bain/chaleur humidité
  • Punaise de lit : chambre à coucher, canapé/ présence humaine au repos
  • Puce : tapis, moquette, parquet avec fentes/ présence de poussière et de matière organique
  • Mouche : cuisine, salle à manger / présence de source alimentaire 
  • Mite alimentaire : cuisine/ présence de farine, céréales

Comment se déroule une intervention Bioneo ?

Le contrôle des populations d’insectes est souvent très complexe car il repose sur de nombreux facteurs : 

  • Identification de l’insecte
  • Identification des lieux de ponte
  • Identification du mode d’introduction
  • Contrôle de la rotation de stocks
  • Contrôle dans la gestion des déchets
  • Contrôle de l’étanchéité et nettoyage des locaux…

Après avoir inspecté les lieux, le technicien vous proposera un protocole adapté à la situation et à l’insecte qu’il aura identifié, il pourra mettre en avant des moyens de lutte alternatifs au recours aux biocides :

  • Mouches, moustiques : moustiquaire, destructeur d’insectes à attraction lumineuse, pièges, nichoirs à chauve-souris…
  • Blattes : piège à phéromones, traitement à la vapeur, traitement à la terre de diatomée…
  • Punaise de lit : pièges à glue, traitement à la vapeur, traitement par le froid, traitement à la terre de diatomée…
  • Mites alimentaires : piège à phéromones, destructeur d’insectes à attractilumineuse, …

Il est possible que ces protocoles aient besoin de temps pour agir et nécessitent que vous évitiez d’entrer dans les endroits traités quelques heures.

À l’issue de cette intervention, le technicien Bioneo vous donnera toutes les informations et précautions nécessaires pour limiter le retour des insectes.

              

Les produits de traitement vendus dans le commerce présentent des risques pour votre santé s’ils sont mal utilisés.

La réglementation en vigueur

 

Extraits du Règlement Sanitaire Départemental type (RSD) Art. L 1311-2 du code de la santé publique :

Art. 119 : Les propriétaires d’immeubles ou établissements privés, les directeurs d’établissements publics doivent prendre toutes mesures pour éviter l’introduction des rongeurs et tenir constamment en bon état d’entretien les dispositifs de protection ainsi mis en place.

Ils doivent, conjointement avec les locataires ou occupants, vérifier périodiquement si les caves, égouts particuliers, entrepôts, locaux commerciaux, locaux à poubelles, logements des animaux domestiques…, ne sont pas envahis par ces nuisibles et faire évacuer tous dépôts de détritus et déchets susceptibles de les attirer.

Art. 130.5 : Les propriétaires ou gérants de magasins d’alimentation, d’ateliers et de laboratoires de préparation des aliments doivent faire procéder, si nécessaire, aux opérations de désinsectisation et de dératisation en évitant toute contamination des denrées alimentaires.

Pour les industries agroalimentaires

REGLEMENTS CE 852/2004 et CE 853/2004 :

Le « paquet hygiène » renforce depuis le 01/01/2006 le règlement sanitaire pour l’ensemble des filières alimentaires, de la production à la distribution, afin de garantir la qualité sanitaire des produits destinés à la consommation humaine. Il correspond au regroupement de l’ensemble des réglementations communautaires sur la sécurité des aliments. La responsabilité première en matière de sécurité alimentaire incombe à l’exploitant… Des méthodes adéquates doivent être mises au point pour lutter contre les organismes nuisibles. Elles sont basées sur un plan de maîtrise sanitaire élaboré sur les principes des démarches HACCP. L’ensemble des professionnels peut s’appuyer sur le guide des bonnes pratiques d’hygiène (GBPH) propre à leur secteur d’activité ; des mises à jour sont en cours afin de mettre ces GBPH en conformité avec les nouvelles exigences du « paquet hygiène ».

Pour les locataires/propriétaires

LOI ELAN-  loi n°2018-1021 du 23 novembre 2018: 

Article 142 : Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé, exempt de toute infestation d’espèces nuisibles et parasites, répondant à un critère de performance énergétique minimale et doté des éléments le rendant conforme à l’usage d’habitation.

Technicien Bioneo pose un piège à phéromones
Traitement pour blatte