CLOPORTE

Nom : Armadillium vulgare

Taille : de 5 à 20 mm selon les espèces      

Physique : corps ovale légèrement bombé avec une carapace dure, divisé en une dizaine de plaques flexibles. Couleur gris à brunâtre. Antennes courtes, 14 pattes.   

Reproduction : jusqu’à une centaine d’œufs par femelle  

Habitat : endroits frais et humides avec présence de matières végétales (jardins potagers, feuilles mortes, compostes, sous les pierres…)

Alimentation : mousse, lichens, moisissures…

Durée de vie : de 1 à 3 ans

Quels sont les risques encourus si l’on constate sa présence ?

Le cloporte est un crustacé terrestre, il aime l’humidité et la fraîcheur de jardin mais peut aussi entrer dans les habitations à la recherche de lieux humides et sombres comme les caves, celliers, sous la baignoire…  Au jardin, le cloporte peut abimer les racines et les jeunes pousses de plantes ou de fruits au ras du sol. Il peut aussi véhiculer des germes de moisissures dans les endroits humides.

Pourquoi faire intervenir un technicien Bioneo ?

Le cloporte peut contaminer les denrées végétales fraîches avec des moisissures avec risque d’aflatoxine responsable de troubles digestifs. Il peut envahir les maisons lorsque son habitat se dessèche ou est inondé. Il est inoffensif mais peut devenir une nuisance s’ils sont trop nombreux.

Comment se déroule l’intervention Bioneo ?

Avant l’arrivée du technicien, il faut contrôler votre composteur à végétaux si vous en possédez un ainsi que tous les paillages végétalisés. Il faut surtout éviter de stocker du bois dans votre habitation afin d’éviter d’en faire entrer avec.  

Il est important de vérifier la ventilation et le taux d’humidité de votre habitat car un taux faible lui est très défavorable.  

Le technicien utilisera un produit adapté à la situation en réalisant un diagnostic, de préférence une barrière par pulvérisation d’insecticide en périphérie des bas de murs et des ouvertures extérieures (pour éviter la contamination intérieure de votre habitat). Il vous donnera toutes les informations et précautions nécessaires en fonction du traitement qu’il aura appliqué afin d’assurer une bonne réussite du traitement.

En général, une seule intervention est nécessaire en cas de présence avérée.