Contrôle population oiseaux

Comprendre pour mieux traiter

  • Expertise du site infesté : 
    • Identification de l’origine de l’infestation 
    • Identification des points de pénétration 
    • Prise en compte des contraintes du site 
  • Protocole de mise en oeuvre du plan de gestion  

Protocole d’intervention détaillé

  • Travaux d’étanchéification du site
  • Traitement adapté aux points d’infestation en croisant les méthodes alternatives et biocide
  • Ré-interventions sur site (si besoin)  

Certains oiseaux peuvent être de véritables sources de nuisances pour la population et pour des entreprises : dégradations des extérieurs avec leurs déjections, présence nombreuse et bruyante, porteurs de maladies…

Il est donc nécessaire d’intervenir, dans le respect des réglementations en vigueur, par des moyens de contrôle de population de l’effarouchement ou de la protection de bâtiments.

Comment se déroule le contrôle de la population d’oiseaux ?

Plusieurs actions sont possibles et vous sont proposées, selon le type d’oiseaux responsable des nuisances.

Goélands

Il s’agit d’oiseaux protégés, le champ d’intervention des techniciens est donc très limité et les interventions se font toutes sous arrêté préfectoral : stérilisation des œufs, protection de bâtiment…

Une expertise par drone peut être effectuée par nos équipes pour s’assurer de la présence de nids de goélands grâce à un survol du lieu, notamment pour éviter des risques d’incidents liés aux travaux en hauteur en l’absence de nids.

Ensuite, les techniciens se rendront à l’endroit en question et pulvériseront une huile végétale sur les œufs sans y toucher les rendant ainsi stériles en quelques jours.

Pour limiter l’accès des adultes près des habitations, l’effarouchement électronique (émissions de sons), visuel (rapace en plastique ou de banderoles qui volent au vent) peuvent être mis en place, des opérations de protection du bâtiment peut également être envisagées (filets, fils tendus).

 

Pigeons domestiques 

Comme pour le goéland, pour limiter l’accès des oiseaux aux bâtiments, l’effarouchement électronique et visuel peuvent être mis en place, des opérations de protection du bâtiment peut également être envisagées (filets, fils tendus, pics).

Du fait de sa classification d’animal domestique, les populations de pigeons peuvent également être contrôlées par des méthodes de prélèvement sur le site.

Les techniciens de Bioneo sont encadrés par du personnel ayant reçus une formation sur le bien-être animal.

Etourneaux

Les populations d’étourneaux, souvent présentes en nombre à certaines périodes de l’année, sont contrôlées par des opérations d’effarouchement, sonores ou visuels, dans le respect des réglementations en vigueur par la préservation des arbres ou bâtiments, par la mise en place de filets.

Les techniques d’effarouchement, si elles sont respectueuses de l’oiseau, présentent un risque important d’accoutumance des animaux si celles-ci sont mal conduites. 

La Protection du bâti 

Différentes approches existent pour préserver les bâtiments :

  • l’utilisation de pics, de fils tendus, afin d’éviter le repos ou la nidification de l’oiseau,
  • la mise en place de filets, dont la taille de la maille sera adaptée à l’espèce visée (pigeons – 50 mm, étourneaux – 28 mm, moineaux -19 mm…), pour permettre le contrôle durable vis à vis des oiseaux.

Le client peut choisir parmi 3 coloris : noir, blanc ou ton pierre. Le mieux étant d’adapter le filet au bâtiment afin qu’il soit le moins visible possible.

Une expertise préalable est nécessaire avant toute méthode de préservation du bâti.

Bioneo peuvent intervenir sur toute hauteur de bâtiments, des techniciens spécialisés ont une formation pour les accès difficiles (CACES nacelle). 

Technicien Bioneo pulvérise une huile végétale sur des oeufs de goéland
Nuée de goéland dans le ciel